Les différents types de détecteurs de mouvements

Il existe plusieurs types de détecteurs de mouvements. Chacun utilise une technologie différente pour détecter le mouvement dans la zone désignée.

Détecteur de mouvement infrarouge actif

détecteurLes détecteurs infrarouges actifs émettent un signal électrique constant qui utilise des faisceaux de lumière infrarouge (chaleur) qui se connectent à un détecteur de lumière. Si les faisceaux infrarouges sont interrompus, le détecteur sonne l’alarme.

Détecteur de mouvement infrarouge passif

Un détecteur de mouvement infrarouge passif est actuellement le type le plus populaire du système de détection de mouvement.  Quand une source de chaleur comme le corps humain passe, le capteur détecte la présence et sonne l’alarme. La fixation d’un détecteur infrarouge est  moins couteux par rapport à des détecteurs qui utilisent d’autres technologies. Un détecteur infrarouge est capable d’utiliser un système de collecte optique en combinaison avec plusieurs éléments de détection différents.

Détecteurs ultrasoniques actifs

ultraLes détecteurs à ultrasons sont soit passifs ou actifs. Au lieu d’envoyer activement des ondes sonores, ces détecteurs attendent passivement un évènement sonore comme une fenêtres brisées. Les ondes sonores émises par un tel évènement sont ce qui déclenche un détecteur à ultrasons. Ceux-ci sont très sensibles et un expert serrurier sur Vigneux sur Seine peut facilement l’installer. L’inconvénient est qu’ils sont souvent couteux et sujettes à de fausses alarmes

Détecteur à microondes

Les détecteurs à microondes émettent des impulsions microondes, puis mesure de leur réflexion sur des objets afin de dire si oui ou non ces objets sont en mouvement. Ils couvrent une superficie supérieure à celle des capteurs infrarouges, mais ils sont vulnérables aux interférences électriques et sont plus couteux. Ils utilisent aussi beaucoup de puissance, de sorte que ces capteurs sont souvent conçus pour naviguer en dehors

Technologies à double détecteurs

Les détecteurs de mouvement peuvent être combinés pour réduire les risques de fausses alarmes. Par exemple, le détecteur infrarouge peut être combiné avec un capteur de microondes. Depuis que chacun opère dans différents domaines du spectre, les détecteurs de mouvement sont moins susceptibles de causer des fausses alarmes car pour que l’alarme sonne, les deux capteurs doivent être déclenchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *